BMV est déjà au parfum

BMV est déjà au parfum

HERMLE et EROWA  : Comme les 2 faces d’un même moule.

Avec la pression internationale, ce n’est pas en restant les deux pieds dans un même sabot que l’on construit son avenir dans un secteur aussi concurrencé que la fabrication de moules pour flaconnage en verre. Du chemin, Hervé Descamps et Rémi Marolle, les deux gérants de BMV, en ont parcouru : de 11 opérations en 1993, il n’en faut plus que 4 en 2012 pour fabriquer une empreinte de moule ! Et ce n’est pas tout.

A Bouttentcourt (80), au cœur de la « Glass valley », BMV met à l’honneur le travail d’équipe, y compris avec ses fournisseurs. Pas à pas l’entreprise passe du fraisage conventionnel au numérique, du 3 au 5 axes – du bridage conventionnel à la préparation hors machine pour se lancer dans la robotisation et l’usinage sans présence opérateur… Avec les conseils de nos équipes, et ceux de Thierry Cognard d’EROWA France, les plus, plus… s’enchaînent : plus forts, plus compétitifs et rançon du succès oblige, plus de fabrications à satisfaire !

En 2009, acheter un centre d’usinage HERMLE C30 U avec une table tilting et un robot EROWA semblait la solution toute trouvée. Pour éviter de faire du « surplace » en renouvelant un modèle déjà en place, sans améliorer sa compétitivité,  Hervé Descamps, aux commandes de l’atelier, a voulu étudier 2 « intuitions » avec ses partenaires fournisseurs :

un robot multi machine EMC EROWA coûte plus cher, mais éviterait de nouveaux investissements ultérieurs,

définir la capacité de production fraisage à atteindre pour éliminer la sous occupation des moyens de tournage et de polissage.

C3_B

Une stratégie qui optimise toute la chaine de production

La réflexion des trois partenaires s’est concentrée sur l’organisation des temps de travail : comment libérer du temps machine pour les réglages liés à chaque lot de pièces et produire suffisamment en dehors de ces temps d’immobilisation ?

Pour atteindre un taux d’occupation satisfaisant des moyens de tournage et de polissage, il faut produire au moins 3 000 empreintes de moule par an, en série non répétitive de 2 à 24 unités, sans compter la production des accessoires qui accompagnent les moules. Cela nécessite facilement 120 à 150 heures par mois de réglage machine.

Pour produire 3 000 empreintes de moule par an, l’usage d’un robot multi machines se justifie d’autant qu’un seul centre 5 axes robotisé ne suffirait pas, même avec un potentiel annuel de 8 760 h. Pour atteindre son objectif d’optimisation des coûts, l’entreprise à étoffer son carnet de commandes et procédé à l’acquisition d’un 2ème centre – Pari réussi !

En mai 2010, la cellule est installée avec le robot multi machines ERD EROWA fournissant une autonomie, largement supérieure à la durée d’un week-end, aux deux centres 5 axes HERMLE C30 U. L’usinage simultané des 2 faces du moule « nuit et week-end » pour l’un, à plein temps pour l’autre, a permis de franchir un nouveau cap de compétitivité. Les gains de qualité pièce obtenus par la qualité de la machine (stabilité du bâti machine en granit, rigidité de la cinématique, broche notamment) se retrouvent sur une diminution conséquente des temps de polissage et d’ajustage des ensembles montés (empreintes + accessoires). La montée en charge, en 2011 et 2012, de l’atelier marque la consécration d’une stratégie de production qui optimise toute la chaine de production d’un moule de verre : du débit matière à la finition d’un moule prêt à produire. Pour les deux machines, les opérations de réglages peuvent être effectuées par un opérateur, sans stress du lundi au vendredi, alors que les deux centres d’usinage conservent un potentiel annuel d’environ 5 000 heures copeaux chacun.

Autres articles conseillés

En savoir plus >